Cigarette électronique : comment vaporiser avec la cigarette électronique ?

Il est important de savoir comment la vapeur est produite. En fait, en appuyant sur le bouton d’activation de la batterie, les files de résistance chauffent et évaporent le e-liquide, ce qui produit de la vapeur qui monte et est ensuite inhalée par l’utilisateur de cette cigarette électronique .

Si vous ne savez pas quelle cigarette électronique choisir, consultez notre article : Cigarette électronique pas cher : comment bien choisir sa vapoteuse ?

Toute fois, il est à noter que le type de bobine affecte la quantité de vape produite. Cependant, la bobine doit être remplacée régulièrement car il s’agit d’un article consommable.

Pour plus de infos utiles autour de la cigarette électronique , nous vous suggérerons de visiter les forums en ligne.

Les effets secondaires de la cigarette électronique

Cigarette électronique : comment vaporiser avec la cigarette électronique ?

On ne sait pas dans quelle mesure les cigarettes électroniques sont sûres ou dangereuses. Néanmoins, la nicotine est considérée comme très addictive, et cela semble être une source de préoccupation.

De faibles doses peuvent provoquer :

  • Des nausées,
  • des vomissements,
  • des douleurs abdominales,
  • une irritation des yeux.

Des doses élevées de nicotine peuvent provoquer :

  • Une tachycardie,
  • une pression artérielle élevée ,
  • des convulsions ,
  • un coma et la mort.

De plus, la FDA a signalé avoir détecté de l’éthylène glycol dans certaines des cigarettes électroniques et des substances cancérigènes dans d’autres. De plus, certaines cigarettes électroniques ont pris feu et explosé en raison de batteries défectueuses ou de chargeurs de batterie défectueux.

surconsommation d’e-liquide

Vous avez votre cigarette et votre briquet, et votre cendrier est vide ! Vous célébrez cette (énorme !) victoire avec un délicieux liquide. Un peu trop, c’est vrai… La bouteille que vous avez dure environ une journée. Si votre résistance ne tient pas toute la semaine, vous cherchez toujours un câble et un port USB pour éviter une panne de batterie. Vous vapotez aussi plus souvent que vous ne fumez.

Quelle en est la cause ?

Dans les premiers jours de sevrage, une consommation importante de liquide ne devrait pas être une source d’inquiétude. Mais si le problème persiste, vous devez intervenir. Selon les estimations, la plus grande consommation d’e-liquides est :

  • plus de 5ml, avec plus de 5ml de résistance et une résistance supérieure à 1ohm.
  • Plus de 8 ou 10ml et une résistance inférieure à 1ohm La réponse n’est pas la privation, ce n’est pas le but et vous pourriez revenir en arrière à la première cigarette que vous fumez.

Pour réduire la quantité que vous consommez, vous devez augmenter la quantité de nicotine dans votre organisme. Une consommation plus élevée de nicotine vous donnera plus de satisfaction et vous permettra de faire une pause et de vous éloigner de la cigarette électronique. Considérez qu’elle a également besoin de repos pour fonctionner efficacement.

irritation de la gorge.

La majorité du temps, le mal de gorge provoqué par les vapes est dû au taux de nicotine présent dans le liquide. La nicotine est connue pour provoquer une légère irritation. Un niveau élevé de nicotine est mieux utilisé avec une substance modifiée (MTL). Au-delà de 6 mg de nicotine, le liquide peut provoquer des picotements dans la gorge lorsqu’il est utilisé avec des matériels subohm (qui produisent beaucoup de vapeur). Deux options :

  • Augmenter la résistance pour obtenir un tirage encore plus tendu et un meilleur flux d’air.
  • Veillez à utiliser des eliquides contenant des sels de nicotine qui minimisent la piqûre et l’irritation dans la gorge, tout en permettant une absorption la plus rapide possible de la nicotine (voir notre guide sur les sels de nicotine). Il est recommandé de les utiliser avec de petits équipements compacts sous forme de pods qui peuvent être glissés dans la poche. Pratiques, abordables et discrètes Les cigarettes électroniques de petite taille sont une excellente option pour les fumeurs qui souhaitent conserver leurs modèles subohm pour les laisser se défouler aux faibles taux de nicotine. Elles peuvent aussi être le modèle principal des débutants ou des personnes qui ne souhaitent pas se trimballer avec des modèles énormes et compliqués à utiliser au quotidien.

cigarettes électroniques qui font tousser

La toux du vapoteur ne doit pas être confondue avec celle du fumeur. Si vous commencez à tousser immédiatement après avoir inhalé une aspiration de la e-cigarette, il s’agit de la toux du vapoteur. Si vous toussez pendant la journée ou le soir sans raison apparente, il s’agit de la toux du fumeur.

La « toux du vapoteur » est l’une des principales raisons d’arrêter la cigarette électronique. Cette toux, qui peut être accompagnée d’une légère irritation, peut être causée par deux facteurs :

Les premiers pas dans le vapotage : lorsque vous commencez à fumer ou que vous changez votre équipement pour un modèle plus puissant, il est probable que votre gorge nécessite un peu de temps pour s’adapter au flux de vapeur. C’est la vapeur associée à une contraction un peu trop forte du larynx qui peut déclencher une toux exagérée. Cet état est temporaire et dure jusqu’à deux jours, le temps que votre corps s’y adapte.

Trop de vapeur : Si la toux continue, il est important d’évaluer la puissance de la substance ainsi que la quantité de nicotine qui y est liée. Prendre la décision d’acheter une « machine à vapeur » à fort taux de nicotine n’est pas une bonne option. Un modèle trop puissant, avec un faible taux de nicotine, peut provoquer une toux de vapeurs par la respiration indirecte (petite aspiration).

Dans ce cas, c’est le degré de votre résistance qui doit être évalué. Choisissez une cigarette plus légère, avec un tirage plus serré, et plus conforme au tabagisme conventionnel. Pour y parvenir, vous devez augmenter la valeur ohmique de la première. Le flux d’air (prise d’air) doit également être plus étanche pour permettre à de petites quantités d’air d’entrer.

Déshydratation

Un autre problème qui peut survenir avec la vape est une bouche sèche. Les e-liquides sont composés de deux ingrédients principaux : le propylène glycol et la glycérine végétale. Cette dernière n’est pas desséchante mais le propylène glycol, lorsqu’il est présent en grande quantité et de façon massive, pourrait l’être.

La solution ? Il suffit de boire plus d’eau pour en combattre les effets. En outre, vous devriez utiliser moins de propylène glycol ou en optant pour le taux le plus bas, ou encore augmenter le taux de nicotine dans votre E-liquide. Les effets se feront sentir en quelques minutes.